Ils parlent de nous

La création numérique cartonne à Bordeaux !

La création numérique cartonne à Bordeaux !

Du 3 au 5 mars 2020, Bordeaux accueille, pour la 4ème fois, un grand rendez-vous des industries culturelles et créatives : le forum européen Cartoon Movie (900 professionnels du cinéma d’animation provenant de 38 pays), en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine, la Ville de Bordeaux et le pôle Image Magelis d’Angoulême. L’occasion de connecter acteurs locaux de l’économie créative et digitale, et professionnels européens de l’image animée, de mettre en avant les capacités d’innovation du territoire, et de conforter la dynamique d’attractivité portée par d’autres événements majeurs du territoire tels que la Grande Jonction, l’événement annuel B2B organisé par Bordeaux Métropole, Animasia et le Bordeaux Geek Festival (plus de 20 000 visiteurs par an).

Avec 852 professionnels participants et + 20% d’affluence en 2 ans, le forum poursuit sa progression. 53% des projets présentés au forum Cartoon Movie en mars ont déjà conclu des accords de distribution. 300 films ont été financés à hauteur de 2 Md€ depuis 1999 grâce au forum. Cette progression s’accompagne d’un bond qualitatif dans les projets dans le degré de maturité des projets. Trois films présentés au Cartoon Movie étaient présents au Festival de Cannes 2019.

En mars 2020, une projection sera offerte au grand public bordelais du film « J’ai perdu mon corps » de Xilam Animation, Grand Prix de la semaine de la Critique au festival de Cannes 2019 – une première pour un long métrage. Le projet sera distribué au niveau mondial par Netflix. Le grand public bordelais pourra également découvrir « Terra Willy », une aventure très spatiale produite par TAT Productions.

 

Découvrez la sélection de Carton Movie 2020 !

Cette sélection permettra de présenter des projets issus du territoire métropolitain et d’Angoulême.

 Jeu vidéo : Bordeaux a le vent en poupe !

Ces dernières années ont vu se succéder les implantations de studios de jeux vidéo à Bordeaux (Ubisoft, CCCP, Big Bad Wolf, Un Je Ne Sais Quoi …), formant une constellation fertile pour la création. L’écosystème bordelais se démarque avec le lancement de produits accueillis avec succès par le public ! Dead Cells, Northgard, Seers Isle, A Plague Tale…. Autant de succès pour des projets nés à Bordeaux. Autre exemple, le studio CCCP, l’un des leaders du serious game en France récemment implanté à Bordeaux, a lancé en mars 2019 Romanica, premier jeu vidéo développé avec le Ministère de la Culture.

Grâce à un maillage de studios de développement et de formations de qualité, l’écosystème se projette dans la structuration d’une filière d’excellence porteuse d’emplois et d’innovation. La fédération des acteurs locaux du jeu vidéo Bordeaux Games compte désormais 66 adhérents. Le secteur représente plus de 500 emplois et 50 M€ de chiffre d’affaires.

Un élan qui ne compte pas s’arrêter là

Derniers arrivés en date dans l’économie créative, MWM (Music World Media), l’un des leaders mondiaux des applications musicales, a choisi Bordeaux en juin 2019 pour ouvrir un bureau. Créée en 2009, la startup affiche plus de 300 millions de téléchargements de sa quinzaine d’applications mobiles dans le secteur de la musique.

Digital District, l’un des principaux studios d’effets spéciaux français implanté à Paris, Bruxelles et Montréal, a également installé une antenne à Bordeaux en juillet 2019. Spécialisé dans les effets visuels numériques (il a notamment travaillé sur Avatar, the Dark Knight, Jackie…), Digital District a développé son savoir-faire dans les secteurs du long métrage, de la publicité et des séries télévisées. Il a en parallèle, créé à Bordeaux un laboratoire de formation pour jeunes graphistes, Bordeaux Digital.

Asobo choisi par Microsoft pour concevoir la nouvelle version de « Flight Simulator »

C’est officiel depuis octobre 2019 : le studio bordelais Asobo sera le concepteur de la nouvelle version du simulateur de vol de Microsoft, dont la sortie est prévue dans le courant 2020. Né en 2002, Asobo est rapidement devenu le premier développeur indépendant de jeux vidéo en France. L’entreprise bordelaise est partenaire historique du géant américain : dès 2012, elle réalisait le portage d’un film de Pixar sur la console Xbox. Par ailleurs, dès 2016, Asobo réalisait les premiers jeux pour son casque de réalité virtuelle mixte Hololens de Microsoft et lançait son entité Holoforge. A travers ses collaborations avec Walt Disney, Microsoft et Pixar, le studio est devenu une solide référence auprès du marché US. Le studio est également spécialisé dans la réalité augmentée appliquée au domaine médical, à l’industrie et à la muséographie.

Les industries créatives numériques, axe stratégique de développement pour les entreprises et le territoire

Au-delà des grandes filières stratégiques à conforter, il s’agit de créer les conditions du développement de filières d’avenir, telle que la filière image et ses industries culturelles et créatives, particulièrement dans le domaine du cinéma, de l’animation, du jeu vidéo, du transmedia et de la création numérique.

Bordeaux Métropole actionne ainsi de nouveaux leviers de développement de cet écosystème en plein essor qui mêle les disciplines et les approches telles que l’art, la créativité et l’innovation technologique. L’objectif est de jeter des ponts entre différents secteurs d’activités, de manière à faire émerger des projets collaboratifs qui contribuent ainsi à renforcer et diversifier l’attractivité économique du territoire.

Quelques chiffres clefs sur le territoire métropolitain :

  1. –        2ème ville de France, après Paris, pour l’accueil de professionnels de la BD
  2. –        3ème ville de France derrière Paris et Lyon pour la création de jeux vidéo
  3. –        3ème région de tournage de long-métrages et de fictions télévisées

 

 

X