Ils parlent de nous

Le CHU de Bordeaux, meilleur hôpital public français !

Pour la 5ème fois depuis 1998, le CHU de Bordeaux magnétise la première place du Palmarès Le Point des 50 meilleurs hôpitaux publics. Habitué du podium (rappelez-vous nous étions humblement 2nd l’année passée et 1er depuis 2016 💪, le Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux (et ses 3 sites de court séjour, l’hôpital Haut-Lévêque, l’hôpital Pellegrin et l’hôpital Saint-André) confirme son excellence en termes de qualité des spécialités médicales ou chirurgicales.

Un grand bravo à l’ensemble des professionnels du CHU ! 👏 et nos chaleureuses félicitations aux équipes des CHU de Lille et Toulouse, qui remportent respectivement les lauriers de la 2ème et 3ème place sur ce podium.

La santé et la e-santé sont des domaines stratégiquement importants, objectivement performants et compétitifs pour le territoire métropolitain avec de nombreuses success stories entrepreneuriales.

De nombreuses pépites sont en effet présentes sur le territoire et concerne l’ensemble de la chaine de valeur de la santé :

  • de la formation des futurs médecins : avec par exemple Sim for Health – solution immersive, collaborative et interactive de la formation des professionnels de santé grâce à des outils de réalité virtuelle.
  • à la prescription médicamenteuse : Synapse Medecine – développement d’une plateforme d’intelligence artificielle et d’un assistant virtuel accompagnant les médecins dans leur quotidien sur leur activité de prescription.
  • en passant par la consultation numérique : Nomadeec – solution de télémédecine mobile la plus complète et intuitive pour le programmé et l’urgence.

Nous n’en citons que 3, mais nous pourrions vous en citer des dizaines d’autres !

Les synergies et collaborations entre tous les acteurs du territoire se multiplient, tant au niveau métropolitain qu’à l’échelle de la Nouvelle Aquitaine et nous aurons une belle occasion d’en fournir une nouvelle preuve à l’automne prochain. A suivre dans nos actus !

Une saison culturelle Liberté !

Une saison culturelle Liberté !

Du siècle des lumières à l’esprit de l’océan

Du 20 juin au 20 août, Bordeaux va hisser les couleurs de la « Liberté ! », s’inscrivant dans une dynamique qui, de la philosophie des Lumières, investit tous les champs de l’émancipation des êtres humains, jusqu’au surf, moins un sport de l’extrême, pratiqué sur la côte Atlantique depuis les années 1950, qu’un mode de vie, désormais fondé sur le dépassement de soi.

Au-delà des siècles et des postures qui semblent a priori les séparer, l’horizon réunit ces deux disciplines en une même vague, à la fois imprévisible et attendue – une même vague qui incarne et conditionne le sentiment de liberté.

De l’océan que défièrent Magellan ou Christophe Colomb, de l’eau symbole de la création, à l’estuaire ou aux rivières que remonte la vague frondeuse du mascaret, l’eau libératrice, à la fois fluide et puissante, est l’élément-matériau qui structure la saison culturelle 2019.

De la fête du fleuve, en ouverture, au spectacle Ex Anima du théâtre équestre Zingaro en clôture, une centaine de propositions artistiques en rythmeront la programmation. Celle-ci s’inscrit – à l’instar de la précédente saison 2017 consacrée aux paysages – au cœur des territoires, en étroite collaboration avec les acteurs et les institutions culturelles, aux côtés desquels sont invitées des personnalités artistiques amenées à confronter, à conjuguer leurs points de vue en une vision kaléidoscopique inventive, composant un laboratoire à ciel ouvert qui combine le temps, le présent et la géographie dans toute la diversité des expressions créatives.

Voir la présentation de la saison culturelle

A noter que certaines expositions jouent les prolongations pour notre plus grand plaisir !

it rains, it rains – Ruth Ewan, Capc musée d’art contemporain – jusqu’au 22 septembre
Harry Gruyaert – Rivages, Base sous-marine – jusqu’au 22 septembre
John Akomfrah – Vertigo Sea, Base sous-marine – jusqu’au 22 septembre
Martin Parr – Life’s a beach, grilles du Jardin Public – jusqu’au 24 septembre
La passion de la Liberté. Des lumières au romantisme, Galerie des Beaux-Arts – jusqu’au 13 octobre
in-servitude, arc en rêve centre d’architecture – jusqu’au 3 novembre
Rêver la ville, Bordeaux Patrimoine Mondial (Ciap) – jusqu’au 5 janvier
La déferlante surf, Musée d’Aquitaine – jusqu’au 5 janvier 2020
Memphis Plastic Field, Musée des Arts décoratifs et du Design – jusqu’au 5 janvier
Histoire de l’Art cherche personnages, Capc musée d’art contemporain – jusqu’au 2 février
Gonzalo Borondo – Merci, Temple des Chartronstous les week-ends (de 11h à 19h) jusqu’au 22 septembre

Ex Anima par Bartabas – Théatre équestre Zingaro

Ex Anima par Bartabas – Théatre équestre Zingaro

Place des Quinconces du 17 Août au 14 Septembre 2019

35 ans après sa création sur la place des Quinconces, Bartabas, artiste indomptable et imprévisible, présente Ex Anima, la dernière et ultime création du théâtre équestre Zingaro. Bordeaux, qui a vu naître son aventure mythique, le retrouve en majesté sur cette même esplanade des Quinconces, lieu historique de l’excellence et du spectacle populaire, pour 21 représentations exceptionnelles.

En recherche perpétuelle de nouvelles formes de création, Bartabas présente régulièrement des œuvres plus intimistes dont il est tout à la fois l’auteur et l’interprète. Soucieux d’une transmission artistique, il fonde par ailleurs en 2003 l’Académie équestre de Versailles, un corps de ballet unique au monde, qui se produit dans le manège de la grande Écurie royale et pour lequel il signe de nombreux spectacles chorégraphiques. Ce laboratoire du geste interroge depuis son ouverture l’enrichissement de l’art équestre par une pensée chorégraphique. Et c’est ainsi une œuvre « libérée » des hommes, Ex Anima qui incarne de manière spectaculaire la clôture de la saison Liberté !

 

Écuyer d’exception et pionnier d’une expression inédite conjuguant art équestre, musiques, danse et comédie, Bartabas a inventé et mis en scène une nouvelle forme de spectacle vivant : le théâtre équestre. En 1984, il fonde sa compagnie, Le Théâtre Équestre Zingaro, et s’installe au fort d’Aubervilliers en 1989. Ses créations – Cabaret équestre, Opéra équestre, Chimère, Éclipse, Triptyk, Loungta, Battuta, Darshan, Calacas et On achève bien les anges (Élégies) – sont à chaque fois des événements qui marquent leur époque et triomphent partout, de New York à Tokyo, d’Istanbul à Hong-Kong, de Moscou à Mexico.

Un événement produit par l’agence Côte Ouest

En savoir plus

X